ASAC_FAPES_QUADRI V3

Le guide de l'investissement responsable

Les questions environnementales, sociales et d’éthique occupent aujourd’hui une place de plus en plus importante dans l’esprit des Français, si bien que de nombreuses étapes et moments de la vie quotidienne sont désormais réfléchis en fonction de cela. L’investissement ne fait pas ainsi pas défaut à ce changement. Ainsi, depuis quelques années, il est possible d’entendre parler dans le monde de l’investissement le terme d'ISR. Afin de vous aider à mieux comprendre ce qui se cache derrière ce nom, voici un guide spécialement dédié à vous accompagner pas à pas dans cette branche toute particulière des placements financiers responsables.

Petite introduction à l’investissement responsable

L’investissement socialement responsable, également connu sous le nom de “finance responsable”, est une notion qui vise à englober l’ensemble des placements financiers et gestions de portefeuilles d’actifs en lien au développement durable, et ce au travers des actions environnementales, sociales et de gouvernance. En raison de ces trois thèmes récurrents de l’investissement responsable, on pourra trouver régulièrement le sigle ESG être utilisé.

Dans les faits, ces placements pourront aussi bien correspondre à des critères financiers (marges, dividendes, etc.), qu’extra-financier (impact auprès du public, performances environnementales et leurs évolutions, etc.).

Ainsi, en fonction des enjeux visés au travers des divers investissements responsables accessibles, on pourra trouver :

Dans les problématiques environnementales :

  • Réduction de l’empreinte carbone ;
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
  • Amélioration des installations pour réduire la consommation énergétique ;
  • Amélioration de la gestion de l’eau et des déchets ; etc.

Dans les problématiques sociales :

  • La formation des salariés ;
  • Egalité salariale hommes-femmes ;
  • Place des femmes dans les postes à responsabilité au sein des entreprises ;
  • Emploi de personnes handicapées et amélioration des infrastructures pour leur permettre un accès adapté etc.

Dans les problématiques de gouvernance :

  • Transparence sur la gestion financière des entreprises (répartition des salaires, attribution des avantages aux dirigeants, etc.) ;
  • La place des femmes dans les conseils d’administration ;
  • Lutte contre la corruption et les inégalités.

Investir en respectant ses convictions

Par le biais de l’investissement responsable, toute personne souhaitant faire fructifier son capital financier pourra opter pour des placements en accord avec ses principes personnels. La question de l’avenir et du cadre de vie laissé aux futures générations est ainsi placée au centre de cette méthode d’investissement, qui ne laisse pour autant aucun des aspects de l’investissement traditionnel de côté. 

En effet, les avantages associés à la finance responsable sont aussi nombreux, sinon plus, que ceux rencontrés lors d'investissements classiques. Ainsi, opter pour l’investissement responsable, c’est une méthode logique et accessible pour :

  • Atteindre une rentabilité équivalente à celle d’un placement financier classique, sinon plus intéressante. En effet, les sources d’investissement classique sont peu à peu délaissées, pour voir leurs performances en bourse baisser progressivement et régulièrement depuis quelques années, contrairement à celles liées à l’investissement responsable, qui est à la hausse ;
  • Entreprendre un placement pour soutenir une cause juste. Soutenir financièrement des entreprises et entités qui ont fait de la question environnementale leur fer de lance, c’est donner au mouvement de l’action responsable de la force et de l’élan. Par ce genre de financements, la mutation de l’économie mondiale et la généralisation d’une nouvelle méthode de pensée ne sont plus seulement réservées au futur, mais se conjuguent au présent ;
  • Limiter au maximum la prise de risque en matière d’investissement. Suite à la période de pandémie mondiale liée au COVID-19, il a été observé par de nombreux experts que les entreprises avec une forte volonté d’agir sur les questions du développement durable sont plus résilientes et stables en période de crise. Pour les investisseurs, cela se traduit par un placement à risque limité, et une sécurité d’esprit plus importante. Il s’agit ainsi d’une méthode parfaite pour diversifier son patrimoine tout en limitant les surprises en cas de crise économique.

Les voies de l’investissement responsable

A ce jour, il existe deux formes d’investissement lorsqu’il est question de finance responsable. Ainsi, en fonction des problématiques qui vous touchent et des actions que vous souhaitez soutenir, faire un choix entre ces deux formes sera essentiel. Bien sûr, il sera également possible de répartir votre épargne et d’envisager divers placements afin d’investir dans ces deux formes. 

Les deux formes de l’investissement responsable

La première forme accessible consiste à placer vos investissements dans une (ou plusieurs) entreprise ou entité publique qui est clairement engagée dans l’une des causes qui vous touche. Cela pourra concerner la lutte contre le travail des enfants, l’apport de solutions innovantes dans les parties du tiers-monde, la recherche dans les énergies vertes et écoresponsables, le soutien aux femmes… bref, les causes qui méritent qu’on se batte pour elles ne manquent pas, et de nombreuses entreprises, aussi bien en France que dans le monde ont pris position et entreprennent des actions régulières sur ces sujets. Notons également qu’il n’est pas forcément demandé d’investir dans une entreprise en particulier si cela vous gêne. En effet, de nombreuses options s’offrent à vous si vous souhaitez investir, sans que cela soit dirigé vers une entité professionnelle en particulier. Par exemple, il sera possible d’acheter des parts dans un groupement forestier qui vise à protéger une forêt, ou bien dans une terre agricole amenée à être transformée en zone urbaine. Quelques recherches sur internet vous permettront de trouver rapidement des causes qui demandent le soutien d’investisseurs.

Autre forme d’investissement, les placements dans des fonds ISR (Investissement socialement responsable). Les fonds ISR sont des fonds labellisés, pour lesquels des critères extra-financiers ont été pris en compte afin de sélectionner leurs portefeuilles. Parmi les labels existants, certains sont plus fiables que d’autres, et pourront être recherché au moment de déterminer vos choix d’investissement :

  • Le label ISR
    Il s’agit certainement du label le plus connu à ce jour. Il a été créé en 2016 par le Ministère de l’Economie et des Finances, et est attribué aux fonds effectués dans des entreprises aux pratiques qui respectent les notions ESG citées plus tôt (Environnement, social et Gouvernance).
  • Le label ISR Novethic
    Ce label apporte une notion de zone géographique aux questions ESG. Ainsi, il s’agit d’un label attribué aux fonds d’investissement qui prennent non seulement en compte les questions ESG, mais également promeuvent et soutiennent la région dans laquelle se trouve l’entreprise ou l’entité qui en fait partie
  • Le label Greenfin 
    Crée par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire en 2015 suite à la COP 21, ce label garantit la qualité verte des fonds d’investissements, et la contribution effectives des entreprises sélectionnées dans des activités économiques favorables à la transition énergétique et écologique. Sont notamment exclues de l'investissement toutes activités liées à l’exploitation de combustibles fossiles, la filière nucléaire ou l’incinération/enfouissement de déchets sans récupération d’énergie.
  • Le label Finansol 
    Créé en 1997 pour distinguer les produits d'épargne solidaire, le label Finansol repose sur des critères exigeants et assure aux épargnants que leur épargne contribue réellement au financement d’activités à impact social et solidaire (emploi, logement social, insertion, commerce équitable, agriculture biologique, énergies renouvelables). Afin d’être labellisés, les fonds doivent respecter des critères de solidarité, de transparence et d’information.
  • Le label du CIES (Comité Intersyndical de l’Epargne Salariale)
    Ici, seuls les produits financiers durables mis en place ou gérés par des organismes de gestion socialement responsable sont concernés. L’objectif de ce label est de contrôler et sécuriser l’utilisation de l’épargne salariale.
  • Le label Relance 
    Lancé en octobre 2020 par le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, ce label a pour objectif de soutenir la reprise économique en France, en identifiant les fonds d’investissement collectifs qui orientent leurs ressources vers des PME et ETI françaises. La sélection des entreprises doit également inclure des critères ESG
  • Le label LuxFlag 
    Le label LuxFLAG (Luxembourg Finance Labelling Agency) est une association indépendante créée en 2006 au Luxembourg par des agents publics et privés (le gouvernement luxembourgeois, la banque européenne d’investissement et le Luxembourg Stock Exchange). Cette agence de labellisation européenne encourage les acteurs de la finance à agir de manière responsable et à promouvoir les secteurs de l’investissement durable : microfinance, environnement, ESG, lutte contre le changement climatique, etc.
     

Les stratégies d’investissement dans les fonds ISR

Au même titre que pour les investissements financiers traditionnels, l’investissement dans les fonds ISR répondent à des stratégies spécifiques afin d’assurer à ceux qui font de choix d’atteindre une rentabilité élevée tout en visant sécurité et simplicité de gestion. Ainsi, parmi les stratégies qui ont fait leurs preuves, on pourra citer :
 

  • L’approche dite du “Best-In-Class” (en français, “Le meilleur de sa catégorie”)
    Cette méthode, la plus répandue dans l'Hexagone, consiste à sélectionner les entreprises dont les pratiques et les objectifs sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance sont les plus performantes d’une part, mais également les plus prometteuses.
  • L’exclusion
    Ici, il s’agit de considérer la question d’un autre angle. Plutôt que de chercher les entreprises les plus alertes sur les question ESG, il s’agira d’exclure en priorité les entreprises qui se rapprochent de près ou de loin à des secteurs qui s’opposent aux questions ESG (en général des entreprises dont l’activité principale ou secondaire est liée à un secteur controversé). Ce seront par exemple le cas des entreprises de l’armement, des produits tabacologiques, de l’alcool, du nucléaire, du pétrole, des OGM… Également, les entreprises ne respectant pas les conventions internationales ou les droits fondamentaux de l’être humain, des animaux ou des végétaux seront directement concernées par ce tri. Cette méthode, peu fréquente en France, est très utilisée en Europe du Nord ainsi qu’aux Etats-Unis.
  • L’approche thématique
    Cette approche consiste à concentrer sa sélection de fonds d’investissement dans un domaine ou un secteur en particulier, généralement en accord avec les convictions de l’investisseur. On s’orientera ainsi vers des entreprises dont l’activité vise la création ou l’innovation dans les énergies vertes, la recherche dans les matériaux éco-responsables, les start-up souhaitant proposer des solutions innovantes tout en protégeant l’environnement ou les populations… Bref, il s’agit ici d’ajouter du cœur à son investissement pour soutenir une cause juste.
  • L’approche de l’activisme actionnarial
    Cette méthode, controversée par certains, consiste à investir massivement dans une entreprise dont les actions s’opposent aux problématiques ESG. L’idée est ici de faire pression lors des assemblées générales en tant que groupement d’investisseurs afin de changer la politique interne de l’entreprise jugée “à problème”.

Les outils à disposition pour se lancer dans l’investissement responsable

Vous l’aurez compris, l’investissement responsable c’est avant tout faire le choix de la manière dont sera utilisée votre épargne pour fructifier et générer des bénéfices. Après tout, augmenter son capital ne doit pas nécessairement se faire en faisant fi des questions essentielles de notre temps, que sont la protection de l’environnement, les causes sociales ou encore l’amélioration de la gouvernance et de l’éthique de nos sociétés.

Ainsi, les outils de l’investissement responsable à la portée de chacun sont aussi nombreux que pour des investissements que l’on pourra juger classiques. La seule différence est ici de le faire de manière consciente, en orientant son soutien financier vers des causes justes et essentielles. Pour cela, une personne souhaitant investir de manière responsable pourra se tourner vers les solutions d’épargne suivant :

  • L’assurance vie
    L'un des produits d’investissement préférés des français, l’assurance vie pourra être la solution idéale pour effectuer un investissement responsable. Vous pourrez ainsi indiquer à votre conseiller votre souhait d’investir dans une entreprise ou une entité en particulier, dans une cause, ou à défaut de refuser catégoriquement certaines entreprises qui s’opposent à vos principes et convictions.  Depuis la Loi Pacte en 2019, tous les contrats d'assurance vie ont l'obligation de proposer au moins un fonds responsable et labelisé. Il existe également des contrats 100% ISR comme notre contrat Kaori.Vie qui oriente l'intégralité de l'épargne vers des supports socialement responsables.
  • Le PER (Plan d’épargne retraite)
    Ici, ce sont les versements effectués dans l’objectif de constituer une épargne de retraite qui constituent les fonds à investir. Au même titre que l'assurance vie, les nouveau PER proposent au moins un support responsable et labellisé au sein de l'offre financière.
  • Le PEA (Plan d’Epargne en Actions)
    Ici il est question d’investir en constituant un portefeuille d’entreprises européennes pour lesquelles vous achetez des actions. Cette méthode d’investissement est strictement réglementée.
  • Le compte-titres ordinaires
    Cette solution d’épargne se destine tout particulièrement aux personnes qui ont des notions de placement boursier et de gestion de titres boursiers. 
  • Les PEE (Plan d’épargne d’entreprise) et l’épargne salariale
    Ces placements sont directement liés aux versements et cotisations effectués par une entreprise ou ses salariés afin de générer une épargne salariale.

Découvrez notre contrat 100% responsable

Kaori.Vie

Construire une société plus juste et plus durable grâce à son épargne, c’est possible avec Kaori.vie : l'assurance vie responsable créée à l'initiative du Secours Catholique – Caritas France.

  • 0% de frais sur versements
  • Une gamme de supports en unités de compte 100% ISR
  • Une Gestion de votre épargne innovante, au plus près de vos valeurs
Découvrir