Actualités

Quelle stratégie dans un contexte de marchés baissiers ?

Dans un contexte de crise financière les détenteurs de contrats d’assurance-vie se demandent de quelle manière ils doivent réagir. En effet, lorsque les marchés subissent de fortes baisses les investisseurs s’interrogent sur la meilleure stratégie à adopter pour les unités de comptes détenues, mais aussi pour celles à éventuellement acheter.

 

 

 

Avant d’investir, limiter les pertes

Dans les phases de marchés baissiers, les investisseurs ont tendance à s’inquiéter et à vouloir vendre pour sécuriser une partie de leur capital. C’est le cas lorsqu’ils investissent en direct en actions comme de l’investissement en Unités de Compte (UC). Ces dernières, composées d’OPCVM (Organismes de Placements Collectifs en Valeur Mobilières) doivent pouvoir à tout moment répondre à un afflux de rachats de parts. Si vous souhaitez vendre, il est important d’avoir choisi des unités de compte ayant une certaine taille pour assurer la liquidité des produits. Toutefois, le plus souvent, lorsqu’on n’a pas besoin d’argent, il n’est pas recommandé de vendre dans un contexte baissier. Il est plutôt conseiller d’attendre les rebonds à plus long terme.

 

À savoir

Les détenteurs de contrats d’assurance-vie peuvent prévoir un mécanisme de « stop-loss ». Cette technique permet de déclencher automatiquement la vente de parts d’unités de compte, si la baisse atteint un seuil prédéterminé. Cela permet de limiter les pertes tout en sécurisant une partie du portefeuille, puisque le résultat de la vente est alors automatiquement placé sur le fonds en euros.

 

Investir en profitant des prix bas et en diversifiant

Dans les périodes agitées, il est possible d’investir dans de nouvelles unités de compte ou de renforcer ses positions. Vous devez alors choisir les secteurs les moins touchés par la crise. Dans un contexte de crise sanitaire comme celle du COVID-19, les secteurs de la pharmacie ou de la biotechnologie paraissent ainsi à privilégier. Il en est de même des secteurs de la grande consommation et des jeux vidéo qu’il s’agisse des plateformes ou des éditeurs de logiciels.

Indépendamment des périodes de crise mais encore plus dans ces conditions, il est recommandé d’investir régulièrement en mettant en place, par exemple, des versements programmés. Cela permet d’acheter des valeurs à moindre coûts tout en multipliant la diversité des titres en portefeuille. Cela permet aussi de lisser le coût de revient, c’est-à-dire le prix moyen d’acquisition des unités de compte et de limiter la volatilité. Cependant, ayez toujours à l’esprit LA règle d’or de l’investissement : diversifiez votre portefeuille, d’un point de vue sectoriel et géographique.

 

Privilégier certaines classes d’actifs

De manière générale, l’immobilier résiste traditionnellement mieux aux sursauts économiques. Il est donc possible de choisir dans son contrat d’assurance-vie des unités de compte immobilières. Ces dernières investissent dans des SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) ou des OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) et permettent de bénéficier de la tenue du marché immobilier. Cela assure une bonne diversification de son portefeuille.

Il est aussi possible de choisir un produit structuré. Ce type de fonds permet de coupler un actif financier avec un indice sous-jacent. Cela offre la possibilité de limiter la baisse par des outils spécifiques tout en bénéficiant de la remontée des marchés. Cela permet surtout, dans la plupart des cas, de garantir une partie du capital de départ. Ce peut être un bon compromis dans une période d’incertitude économique.