Actualités

Assurance vie : est-il possible de débloquer tout ou une partie de son épargne avant 8 ans ?

Contrairement à une idée répandue, l’argent placé sur une assurance vie n’est absolument pas bloqué pendant 8 ans. Il n'est pas bloqué du tout d'ailleurs. La confusion avec les 8 ans vient du fait que la fiscalité de l’assurance vie est particulièrement avantageuse lorsque le contrat atteint cet âge.

Vous pouvez faire un retrait total ou partiel, c’est-à-dire retirer tout ou partie des sommes placées sur votre contrat, à n’importe quel moment. Il vous suffit pour cela de le signifier à votre assureur par lettre recommandée. Débloquer la totalité de son épargne équivaut à clôturer le contrat, ou faire un rachat total. A réfléchir mûrement puisque ce faisant, vous perdez les avantages fiscaux liés à l'ancienneté du contrat.

La fiscalité de l'assurance vie avant 8 ans
Pour les primes versées avant le 27 septembre 2017, selon le choix du souscripteur, les plus-values peuvent être taxées à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire (PFL). Le PFL est dégressif, plus le contrat est ancien, plus le taux appliqué est bas :

  • 35% pour les contrats de moins de 4 ans,
  • et 15% entre 4 à 8 ans.

Les gains sont également soumis aux prélèvements sociaux de 17,2%.

Pour les primes versées après le 27 septembre 2017, les plus-values peuvent être taxées à l’impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire unique (PFU). Le taux du PFU est de 30% et contrairement au PFL, le PFU (également appelé flat Tax) est un impôt non dégressif. Ce taux est le même pour tous, quel que soit l’âge du contrat :

  • 12,8% de taxation,
  • et 17,2% de prélèvement sociaux.

La fiscalité de l'assurance vie après 8 ans
Après 8 ans, l’imposition est calculée après un abattement de 4 600 € annuels tous contrats d’assurance vie confondus pour un célibataire, et 9 200 € pour un couple. Ainsi, si vous souhaitez retirer 15 000 € une année, dont 3 800 € d’intérêts, vous ne paierez pas d’impôt puisque les intérêts de votre rachat sont inférieurs à 4 600 €.

En cas de rachat après 8 ans :

  • Pour les primes versées avant le 27 septembre 2017, les plus-values peuvent être taxées à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5%. Les cotisations sociales de 17,2% sont aussi prélevées.
  • Pour les primes versées après le 27 septembre 2017, le taux de 7,5% s’applique également sur les plus-values générées par les versements inférieurs à 150 000€ (300 000€ pour un couple). Passé ce plafond, les gains sont soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique de 12,8% (+ cotisations sociales de 17,2%)
     

A noter

Si vous avez désigné un bénéficiaire et que ce dernier a accepté le contrat, n'oubliez pas que vous devez avoir son accord écrit pour procéder à toute forme de rachat. Si votre assurance vie ne vous convient plus, sachez que vous pouvez en ouvrir plusieurs ou même transférer votre contrat sous certaines conditions (Transferts Fourgous ou Loi Pacte).