Actualités

Assurance vie : comment dynamiser votre contrat ?

Le rendement des fonds en euros sécurisés de l’assurance vie ne cesse de chuter depuis vingt ans. Pour booster leurs performances, les épargnants doivent désormais accepter de diversifier une partie de leur épargne sur les fonds en unités de compte de leur contrat. Plus risqués, ces fonds sont aussi potentiellement plus rémunérateurs dans la durée.
 

La nécessité de diversifier votre épargne

Si les fonds en euros ont fait le succès de l’assurance vie depuis de nombreuses années, c’est parce qu’ils offrent une grande sécurité. Les assureurs ont en effet l’obligation de garantir les sommes placées sur ce type de support, quelle que soit la conjoncture économique, car les fonds en euros sont « à capital garanti ». Autrement dit, vous ne vous exposez à aucun risque de perte, quelle que soit la date à laquelle vous récupérez votre mise. Mieux, les intérêts générés chaque année par ces fonds vous restent acquis et ils deviennent à leurs tours productifs d’intérêts.

Le problème, c’est que ces fonds sont constitués principalement de valeurs obligataires qui rapportent de moins en moins, et que les assureurs sont désormais moins libres de puiser dans leurs réserves pour doper la rémunération servie aux épargnants. Résultat, leur rendement baisse d’année en année. Alors qu’il était en moyenne de 3,5 % en 2010, il est tombé à 1,10 % en 2020. Soit un rendement réel quasi nul après déduction des 17,2 % de prélèvements sociaux, si l’on prend en compte l’inflation (0,5 % en 2020). En clair, les fonds en euros de l’assurance vie ne suffisent plus à maintenir le pouvoir d’achat de votre épargne.
 

Les outils de diversification

Pour contrer cette baisse et stimuler votre assurance vie, il est possible de diversifier une partie de vos avoirs sur les fonds en unités de compte disponibles dans votre contrat. Composés de différentes classes d’actifs (actions, obligations, Sicav, FCP, SCPI, OPCI, etc.), ces fonds permettent de profiter du dynamisme des marchés financiers et immobiliers. Les unités de compte estampillées « ISR » (Investissement Socialement Responsable) permettent aussi de donner du sens à vos placements, en investissant dans des entreprises qui luttent contre le réchauffement climatique ou qui prônent une politique sociale plus harmonieuse.

Évidemment, les fonds en unités de compte ne sont pas sans risque car le capital investi n’est pas garanti. Leur valeur peut diminuer fortement en fonction de l’évolution des marchés dans lesquels ils sont investis. Mais ils constituent aujourd’hui un outil privilégié pour valoriser votre épargne de moyen ou long terme car ils offrent des perspectives de gains bien supérieures aux fonds en euros. En outre, certaines unités de compte sont plus stables que d’autres. Selon votre horizon de placement et le degré de risque que vous êtes prêt à prendre, vous disposez de toute une palette de supports d’investissement de différentes natures qui vous permettent de mutualiser vos risques de perte tout en augmentant la performance globale de votre assurance vie.
 

La gestion profilée de l’assurance vie

Il n’est pas toujours évident de faire le tri entre les différentes unités de compte proposées par l’assureur, de mesurer le degré de risque de chacune. C’est la raison pour laquelle la majorité des épargnants place leurs économies exclusivement sur les fonds en euros. Mais il est possible de déléguer la gestion de votre contrat à des spécialistes. La plupart des établissements proposent en effet des options de gestion « profilée » en fonction du couple rendement/risque souhaité. Profil « prudent », « équilibré » ou « dynamique », vous pouvez choisir la formule qui vous correspond le mieux, en fonction de vos objectifs. C’est ensuite le gérant du contrat qui se charge de répartir vos avoirs entre actifs risqués et actifs non risqués, puis de faire les arbitrages nécessaires en fonction de l’évolution des marchés. La gestion profilée permet ainsi de dynamiser votre assurance vie sans avoir à la gérer activement, grâce à l’expertise de professionnels de la finance.