Transmettre

Il existe différentes solutions, adaptées à l'improtance des sommes, pour transmettre à ses descendants, mais encore faut-il les connaître et les utiliser à bon escient.

DONNER DE SON VIVANT
Le présent d’usage
POUR LES PARENTS ET GRANDS-PARENTS
C'est la solution la plus simple. Elle est limitée à des sommes modestes au regard de son patrimoine et doit correspondre à un événement (anniversaire, fête, diplôme…). 

 

Le don d’argent
POUR LES PARENTS ET GRANDS-PARENTS
Il ne peut être fait qu’à ses descendants, ses enfants ou petits-enfants, à défaut ses neveux.  Il est exonéré de droits jusqu'à 31 865 € par bénéficiaire. Il peut être renouvelé tous les 15 ans et doit être réalisé avant ses 80 ans. Cette solution est idéale pour les grands-parents qui souhaiteraient aider leurs petits-enfants.

 

La donation
POUR LES PARENTS & RÉSERVÉE À DES SOMMES PLUS IMPORTANTES
Bénéficiant d’un abattement de 100 000  euros par enfant et par parent, elle est renouvelable tous les 15 ans. La donation doit être déclarée auprès de son centre des impôts (formulaire Cerfa n°2735). 

 

Les sommes peuvent être versées sur un contrat d’assurance vie permettant de construire pour ses descendants une réserve de précaution ou un apport pour un projet immobilier.

 

 

_________________________________________________________________________


ANTICIPER SA SUCCESSION 
AVANT SES 70 ANS
Les sommes placées sur un contrat d’assurance vie n’entrent pas dans la succession de l’assuré(5). Elles ne sont donc pas soumises aux règles de partage de l’héritage prévues par la loi. De plus, elles bénéficient d’un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire et sont ensuite assujetties à une fiscalité fonctionnant par seuils :
• 20 % jusqu’à 700 000 euros 
• 31,25 % au-delà de 700 00 euros

Pour aller encore plus loin les contrats Vie Génération bénéficient d’un abbattement supplémentaire et préalable de 20 % sur le capital constitué à partir des sommes versées avant 70 ans.

 

 

Le contrat vie génération bénéficie d'un abattement supplémentaire et préalable de 20 %.